Les crèmes hydratantes

Crème hydratante : comment cela fonctionne ?

Récemment, une jeune femme sur You Tube préconisait d’appliquer de la crème hydratante en permanence, elle en rajoutait même dans son fond de teint car l’hydratation ne tenait jamais bien longtemps, pourquoi ?


Hydrater est en effet le maître mot de la cosmétique.


D’autre part, nombreuses sont les personnes que j’ai croisé ayant la peau sèche, déshydratée, avec le besoin récurrent de s’appliquer de la crème pour soulager leur inconfort. La peau ne devrait-elle pas avoir la capacité de garder par elle même son hydratation? (c’est à dire celle que nous apportons à nos cellules via l’eau de boisson et l’alimentation qui représente la véritable hydratation) ?
C’est pour cela que j’ai choisi d’écrire sur le sujet car malheureusement, connaissons-nous vraiment le concept d’hydratation, le fonctionnement / composition du produit phare de la cosmétique, la crème hydratante?

La composition d’une crème hydratante

Tour d’abord, il est important de comprendre qu’elle est composée principalement :

  • d’eau (de 60 à 70%)
  • d’huiles (20 à 25%) : paraffine et silicones dans la cosmétique conventionnelle, aux vertus occlusives (qui empêche l’eau de s’évaporer) / ou huiles végétales
    et/ou estérifiés pour les labels bio.
  • D’émulsifiants (pour mélanger l’eau et l’huile qui ne se mélangent pas naturellement)
  • D’agents hydratants (5 à 10%) comme la glycérine ou l’urée : le plus souvent synthétique et non naturelle( qui agit comme une éponge en attirant l’eau de la crème vers la peau.
  • D’actifs (2-3%)
  • Parfums synthétiques ou naturels qui peuvent être allergisants
  • De conservateurs (1 à 2%) car comme il y a de l’eau, possibilité de contamination bactérienne et donc nécessité d’en utiliser.
 

En résumée, beaucoup d’eau et d’ingrédients de texture qui n’apportent aucun bénéfice réel à la peau.

Point sur la structure de l’épiderme et son rôle dans l’hydratation

Ensuite, il est important de comprendre comment est structuré la surface qui va recevoir cette crème : l’épiderme.

C’est la partie la pus superficielle de la peau, elle est recouverte en surface lorsque celui ci n’est pas altéré, d’une sorte de vernis à la fois étanche et respirant, composé de sébum, de sueur et d’eau mêlés : c’est le film hydrolipidique.


Sous ce vernis, l’épiderme est majoritairement constitué de cellules qui fabriquent de la kératine et contiennent de l’eau. Plus on arrive vers la surface de la peau, plus l’eau se raréfie et plus la kératine abonde. La couche cornée, la partie la plus superficielle de l’épiderme, en contact direct avec le milieu extérieur, est composée d’une vingtaine d’étages de cellules mortes qui jouent le rôle vital de barrière contre les agressions de toutes sortes.  Elles sont remplies de kératine, substance insoluble dans l’eau, ce qui rend l’épiderme hydrophobe, imperméable à l’eau.

Au centre de l’épiderme, les cellules sont entourées par une substance lipidique qu’elles sécrètent, appelée ciment intercellulaire, composée principalement de céramides, d’acides gras libres, de triglycérides et de cholestérol, et reliées entre elles par des ponts de nature lipidique eux aussi.  

Cette organisation, de style mur de brique et ciment de cohésion (film hydrolipidique de surface + ciment gras entre les cellules + kératine) assure la fonction barrière de la peau. Elle permet de limiter la perte en eau vers le milieu extérieur.

En effet, de l’eau s’évapore en continu en diffusant passivement depuis le fin fond de l’épiderme jusqu’à la couche cornée, c’est la « perte insensible en eau » (PIE). Elle est plus ou moins importante en fonction de l’état de la peau. Cette eau provient des couches profondes de la peau, du derme, qui est vascularisé et reçoit l’eau via notre ce que nous mangeons et ce que nous buvons.

Comment arrive t’on à ne plus pouvoir se passer des crèmes hydratantes?

Lorsqu’on applique une crème :

  • On humidifie la peau grâce à l’eau qu’elle contient.
  • Cette humidité est maintenue grâce aux films occlusifs des paraffines, silicones (ou autres huiles), c’est comme mettre un film étirable sur la peau.
  • L’agent hydratant, par ex, la glycérine pénètre dans la couche cornée, qui par définition contient peu d’eau, et attire l’eau de la crème à l’intérieur de la peau.
  • La peau se regonfle et “s’hydrate” d’autant plus si elle avait un aspect « sec» : la sensation de tiraillement s’évapore, la peau est plus confortable, on se sent hydratée, les ridules semblent estompées.
 

OR, cela est un phénomène malheureusement éphémère, car quelques heures après, ou au moment du démaquillage /nettoyage, l’eau s’est évaporée et la peau n’a plus sa protection occlusive, elle redevient sèche.
Cet inconfort implique alors d’appliquer à nouveau de la crème, et pourquoi pas une crème encore plus riche, et le processus recommence.

Ce qu’il se passe, c’est que la peau se sentant protégée et hydratée par l’eau, les huiles (minérales) et la glycérine, ne fait plus l’effort de fabriquer elle-même son sébum et son ciment lipidique naturel (qui eux assurent la fonction barrière). Elle devient de plus en plus sèche, même si ce n’était pas forcément le cas au départ.
C’est un cercle vicieux : plus la peau reçoit de la crème, plus elle devient paresseuse, plus elle devient sèche et doit donc recevoir encore plus de crème pour combler cet inconfort, ce qui aggrave encore plus la situation.

Une autre conséquence : comme elle perd ses fonctions de barrière, elle devient beaucoup plus fragile aux agressions extérieures, peuvent apparaître notamment d’autres problèmes de peau comme les rougeurs, l’acné, irritations, etc…

La véritable hydratation vient de l’intérieur, pourquoi ?

L’eau est le constituant principal de votre corps, il est composé de 70% d’eau (repartie entre l’eau extracellulaire, du sang et de la lymphe, et l’eau intracellulaire des organes), ce qui lui permet de fonctionner correctement. Vous
devez donc garder cette eau pour votre survie et ne pas ainsi mourir de déshydratation.

Pour revenir à la peau, celle ci est constituée de cellules, comme tous les autres organes du corps, et celles ci contiennent aussi de l’eau.
Cette eau provient de l’eau que vous buvez et des aliments que vous mangez qui en contiennent.
C’est par conséquent de cette façon que votre peau est hydratée, et c’est bien cela la véritable hydratation.
=> La peau, grâce à sa fonction de “barrière”, empêche l’eau de votre corps de s’évaporer, sinon vous vous dessècheriez. Or, malheureusement parfois, la fonction barrière ne fonctionne pas bien, est altérée et il y déshydratation…

Comment avoir une peau bien hydratée, quel est le soin idéal?

On l’a vu, les lipides qui constituent la peau (contenus dans le sébum et dans le ciment lipidique de l’épiderme) permettent de garder l’eau du corps et donc de maintenir la peau hydratée.
Les lipides (hydrophobes) forment un film sur la peau, ils repoussent l’eau à l’intérieur et l’empêche de sortir.

Pour limiter les pertes en eau de la peau, il faut donc être attentif à deux éléments :

  • le film hydrolipidique de surface, qui doit jouer sont rôle de joint d’étanchéité tout en restant respirant et ne pas être agressé.
  • la qualité structurale de l’épiderme. Comme un mur de briques, moins il y aura de trous ou d’irrégularités, plus il sera solide et isolant, d’où l’importance de combler les micro-fissures du ciment intercellulaire.
 

Vous l’aurez compris, l’eau présente dans une crème hydratante, inassimilable par la peau, est vouée à l’évaporation. Ce n’est qu’un soin de surface temporaire, cela fait donc une grande majorité du produit qui s’évapore aussi.

La phase huileuse, elle, pénètre mieux car elle présente une réelle affinité avec le ciment intercellulaire auquel elle peut s’incorporer et le renforcer, à la condition qu’elle ne soit pas d’origine minérale (hydrocarbures). Elle jouera aussi un rôle filmogène, formant à la surface un film étanche.

Finalement, pourquoi miser tout sur un produit dont la majeure partie est inutile et s’évapore, laissant une toute petite fraction de substances actives sur ta peau ? Accompagnée trop souvent malheureusement de molécules préoccupantes pour la santé dans le cas de cosmétiques conventionnels?.

Utiliser des synergies d’huiles végétales se révèle alors le soin cosmétique le plus efficace sur le long terme, pour traiter la cause et ne pas s’attarder seulement sur le symptôme (peau sèche et déshydratée).

Elles sont à elles seules d’extraordinaires soins de la peau, de par leur propriétés thérapeutiques, 100% actives, riches en acides gras tels les Omega 3,6,9… et vitamines (A, B, C, E, …) minéraux, oligo-éléments, anti-oxydants etc… (voir article sur les huiles végétales ici)

Ces lipides apportés en en externe constituées des mêmes acides gras que ceux du sébum ou du ciment lipidique, vont l’aider à :

  • combler les carences en acides gras de la peau.
  • à fabriquer le sébum et le ciment lipidique de son épiderme, le fameux mur de protection anti-déshydratation.
 

Il faudra en plus, veiller à apporter :

  • De l’eau à l’intérieur (alimentation riche en fruits et légumes, eau de boisson)
  • Des lipides, en interne via l’alimentation,
 

En effet, la peau se nourrit premièrement avec les aliments que nous lui apportons de l’intérieur de par notre alimentation. Plus on mangera d’acides gras (oméga 3, 6, 7, 9, etc…) plus on lui apportera les molécules dont elle a besoin pour se construire et jouer son rôle de barrière anti-déshydratation.

Faut-il mettre au placard la crème hydratante ?

Je ne suis pas pour les extrémismes, chacun choisit ses soins en conscience, il est important de faire au ressenti de ce qui est vraiment juste et pertinent, acceptable pour soi, pour sa peau, son confort.  Ce que je souhaite, c’est que chacun puisse comprendre les mécanismes de fonctionnement des produits et faire des choix éclairés en fonction.


De toute évidence, utiliser des synergies cosmétiques composées d’huiles végétales de qualité est le soin idéal : complet, hydratant, soin ciblé traitant, anti-oxydant, aucun ingrédient inutile pour la peau, inoffensif et respectueux.
Tellement de retours positifs de personnes qui sont passées des crèmes aux huiles et qui ont vu leur peau se transformer, retrouver son équilibre, et hydratation naturelle que je ne peux que le recommander.
S’il n’y avait qu’un soin à retenir ce serait celui là. Si vous n’êtes pas déjà conquis faites le test !

Et si vous ne pouvez vous passer de votre crème,  et que vous souhaitez intégrer ces fabuleux soins, voici les options de comment les intégrer dans votre routine :

  • Soit en soin seul le matin et/ou le soir
  • Soit mélangée à votre crème hydratante
  • Soit l’utiliser en tant que sérum avant  son soin hydratant
 

Pour plus de détail sur l’utilisation des soins à base d’huiles végétales, voir l’article complet ici.

Reconnectez vous à vos ressentis, testez, choisissez ce qui vous fait du bien!